VIH / CDV

Réferences: OMS, EHRN, WIKIPEDIA

Infection du Virus de l’Immunodéficience Humaine / Syndrome d’Immunodéficience Acquise (VIH/SIDA)

Le VIH est un virus qui infecte le système immunitaire humain et cause potentiellement le SIDA (le virus de l’Immunodéficience Acquis).

Au cours de l’infection initiale, une personne pourrait avoir une brève période de genre grippal. Cela est typiquement suivi par une période prolongée sans symptômes. L'infection, en progressant en une maladie, se transforme en SIDA, interférant ainsi de plus en plus avec le système immunitaire, ce qui rend les personnes plus susceptibles de contracter les infections, y inclus les infections opportunistes et les tumeurs, qui d’habitude, n’affectent pas les personnes avec des systèmes immunitaires sains.

Le VIH est transmis principalement par les rapports sexuels non protégés (y compris les rapports anaux, voire oraux), les transfusions de sang contaminé et les aiguilles hypodermiques, ainsi que d’une mère à son enfant, pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.
Certains fluides corporels, tels que la salive et les larmes, ne transmettent pas le VIH.

La prévention de l’infection du VIH, principalement par des rapports sexuels protégés et des programmes d’échange d’aiguilles, est une stratégie clé pour le contrôle de la propagation de l’infection. Il n’existe aucun remède ni vaccin mais, le traitement antirétroviral peut ralentir l’évolution de la maladie et pourrait mener à une espérance de vie quasi-normale. Bien que le traitement antirétroviral réduise le risque de décès et de complications, dû à la maladie, ces médicaments sont coûteux et pourraient être associés à des effets secondaires.

Dépistage de VIH et orientation volontaire:

Pour savoir si quelqu’un a été infecté par le VIH, cette personne devrait subir un examen de VIH. Depuis plus de 20 ans, le dépistage du VIH et l’orientation volontaire à la demande du patient, également connus sous le nom de Conseil et Dépistage Volontaire (CDV), a aidé des millions de personnes à découvrir leur état de VIH. Le dépistage et l’orientation du VIH sont un point d’entrée critique aux soins soutenant la vie des personnes avec le VIH, un élément clé du Traitement 2.0 et essentiel pour la prévention de la transmission verticale du VIH.

Le test VIH est un examen de sang qui permet de savoir si les anticorps du VIH sont présents dans le sang. Un résultat positif du test signifie que le VIH a été détecté dans le sang de cette personne.

Un résultat négatif signifie que le VIH n’a pas été trouvé par le test. Cela peut arriver si:
1. Il n’y a pas de virus de VIH du tout.
2. Il y a des copies de VIH dans le sang, mais le système immunitaire n’a pas encore fourni suffisamment d’anticorps, et ils ne peuvent pas être détectés (c’est ce qu’on appelle une période de latence qui dure 6 mois, normalement, à partir du moment de l’infection).
3. Le patient peut bien avoir le SIDA, mais le système immunitaire ne produit pas assez d’anticorps détectables par le test.
Il est à noter que les personnes qui montrent un résultat négatif au test de VIH, doivent recevoir un soutien et des conseils sur la façon de réduire l’exposition au VIH.

SUBSCRIBE TO OUR NEWSLETTER