Historique

L’Association de la réduction des risques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENAHRA) a été lancée en 2007; une initiative de collaboration entre l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Association Internationale de Réduction des Risques (HRI, anciennement IHRA), et Drosos pour le financement ayant pour but essentiel « Le renforcement du rôle des organisations de la société civile au Moyen-Orient et en Afrique du Nord».

Aujourd’hui, MENAHRA est une ONG internationale enregistrée à Beyrouth sous le décret présidentiel numéro 7491, et son bailleur de fonds principal entre 2012-2013 est le Fonds Mondial de la lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria (le paludisme) (FMSTM).
MENAHRA est le premier réseau sur la réduction des risques de l’injection de drogues dans la région MOAN (Afghanistan, Algérie, Bahreïn, Egypte, Iran, Iraq, Jordanie, Kuwait, Liban, Libye, Maroc, Oman, Pakistan, Palestine, Qatar, Arabie Saoudite, Syrie, Tunisie, Emirates Arabes Unis, Yémen), avec son secrétariat à Beyrouth, et trois centres de formation et de ressources (KHs) basés en Iran (KH-INCAS), au Liban (KH-SIDC), et au Maroc (KH-ArRazi).

L’initiative a été lancée lors d’une formation régionale organisée par UNODC, UNAIDS, OMS et GTZ, dans le but de stimuler l’élaboration de politique nationale avisée, la conception et l’exécution des programmes en réponse à l’usage de la drogue et du VIH dans la région. La formation se composait d’intervenants de VIH et de l’usage de la drogue de différents secteurs dans la région MOAN. En plus de l’objectif d’augmenter l’engagement à la réduction de risques, la consultation était dans l’intention d’explorer et d’atteindre un consensus sur la fondation d’un réseau régional sur la réduction de risques. L’OMS et l’HRI ont présenté le projet financé par Drosos. Les participants ont discuté et fourni leurs recommandations concernant l’administration, le lieu et l’adhésion d’un réseau régional sur la réduction de risques, par des moyens interactifs.

Suite à la consultation, un appel de propositions, ouvert et transparent, a été lancé dans la République islamique d’Iran, au Liban et au Maroc pour la fondation de centres de formations et ressources sous-régionaux. Les candidats des propositions acceptées ont été évalués et choisis pour accueillir les centres sous-régionaux comme suit:

- Au Liban : Le « Soins Infirmiers et Développement Communautaire » (SIDC) accueille le centre sous-régional pour le Liban, l’Egypte, la Syrie, la Jordanie, la Palestine, le Yémen et six états du Golfe.
- En Iran : Le Centre National Iranien sur l’Addiction (INCAS) accueille le centre sous-régional pour l’Iran, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Iraq.
- Le Maroc : L’hôpital ArRazi au Rabat accueille le centre sous-régional pour le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye.

Basés sur les recommandations des participants de la consultation, Caritas- Alexandrie, en Egypte, et SIDC, au Liban, on été approchés pour présenter des propositions pour accueillir le réseau de secrétariat intérimaire, basé sur leur expérience dans le domaine de la réduction de risques et du réseautage dans la région. La proposition du triage a abouti à la sélection de SIDC.

En outre, le Centre National d’Epidémiologie sur la toxicomanie (INCAS) a également été sélectionné en tant qu'Unité de Surveillance et d’Evaluation de la situation régionale de réduction de risques pour le Projet MENAHRA en 2008 .

En Juin 2007, les directeurs des institutions sélectionnées, les dirigeants des centres sous-régionaux, la coordinatrice du Secrétariat Intérimaire et les représentants de l’OMS, l’HRI et de la fondation Drosos, se sont rencontrés pour la première fois dans les bureaux de l’OMS-EMRO en Egypte. Cette équipe a accepté de devenir le Groupe de Direction du Projet (GDP).

Un sous-groupe composé des Dirigeants des Centres Sous-Régionaux et de la Coordinatrice du Réseau a été formé constituant ainsi le Groupe d’Exécution du Projet (GEP). Des décisions concernant l’approche opérationnelle globale, l’identité et le nom du projet, ont été prises lors de la réunion. Le nom ‘MENAHRA’, qui signifie l’Association de la réduction de risques dans le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, a été décidé en tant que nom du réseau, avec les trois Centres Sous-Régionaux étant ses principaux piliers. Plus tard, Le GDP a défini ses objectifs institutionnels et ses buts stratégiques et a développé un système de surveillance et d’évaluation pour mesurer ses progrès, ses rendements, ses résultats et son impact.

En 2012, MENAHRA a été enregistrée officiellement comme Organisation Internationale, en vertu du décret présidentiel libanais numéro 7491.

SUBSCRIBE TO OUR NEWSLETTER