Cartographie des sites des populations clés et des services de prestation de la riposte au VIH/sida en Tunisie

Cartographie des sites des populations clés et des services de prestation de la riposte au VIH/sida en Tunisie


La Tunisie comme les pays de la région MENA, s’est engagée afin d’atteindre les objectifs de la réduction des nouvelles infections, des décès liés au sida et la discrimination. Ceci, tout en adoptant une approche d’intégration du VIH dans les services de santé publique autant pour le grand public que pour les populations clés: quatre services de prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH , des centres de dépistage rapide du VIH.

En effet, l'élaboration des trois derniers plans stratégiques nationaux a été réalisée en collaboration entre le programme national de lutte contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles (PNLS/MST) et les organisations non gouvernementales (ONG) thématiques . Ces derniers ont joué un rôle important avec la réalisation de 9 enquêtes bio-comportementales auprès des 3 populations clés (2009,2011 et 2014)……

Mais malgré les efforts déployés au niveau national, la lutte contre le VIH/sida en Tunisie, a besoin d’être renforcée.

Bien que la connaissance des déterminants de l’épidémie dans le pays montre une concentration de l’épidémie au sein des populations clés (PC), notamment chez les hommes qui font sexe avec les hommes (HSH), cette découverte nécessite une confirmation. En effet, il s’agit d’une épidémie « cachée » où un pourcentage important de personnes ne connaissent pas encore leur statut sérologique.

Une cartographie nationale des populations clés aidera les décideurs politiques et surtout médicaux à avoir une idée réelle sur la couverture des personnes à risque et l’utilisation des informations pour la programmation, l’évaluation, le suivi et la coordination des efforts pour promouvoir les prestations. Le PNLS/MST et les trois associations thématiques (ATIOST, ATL/Tunis et ATUPRET) ont réalisé au cours du deuxième semestre de l’année 2015, une cartographie des sites des populations clés et les services de prestation en Tunisie. Elle a été réalisée par une équipe d’enquêteurs (entrevus et Focus groupe) qui ont une expérience sur le travail de terrain de proximité ,la supervision et le suivi de près ont été assurés par 2 consultants nationaux. 21 gouvernorats du pays sur les 24 existant ont été explorés et presque 700 sites de rencontres ont été identifiés. La réalisation de la cartographie a permis d’identifier l’ensemble des sites de rencontres des travailleuses de sexe (TS) et des HSH, et les sites où les usagers de drogues injectables (UDI) cherchent à s’injecter. La cartographie a pu relater les caractéristiques des sites , leur répartition géographique, le nombre estimé des PC visitant chaque site, nuit/jour, jour/semaine, les changements des heures de leurs rencontres en fonction de multiples facteurs et le type des relations qui existent entre elles et avec les autres PC. Une des découvertes de cette cartographie, c’est l’utilisation des HSH et des TS des sites virtuels pour identifier des partenaires sexuels potentiels, faire connaissance et se rencontrer. Cependant presque les trois quarts des TS et la moitié des HSH se déplacent pour aller à la recherche de nouveaux sites de rencontres. La majorité des sites sont des places publiques accessibles. Les UDI ont peu de relation avec les deux autres PC, ayant une ambiance propre à eux. La relation avec les deux autres PC étant surtout sexuelle. L’enquête bio-comportementale 2014 a révélé que 39,2% des enquêtés UDI ont déclaré être engagé dans des relations sexuelles pour de l’argent, ce qui les met aux mêmes risques vécus par les HSH.

La cartographie montre que les sites chauds (hots spots) sont répartis dans presque tous les gouvernorats. Ceci peut aider les décideurs à cibler des sites spécifiques, mais aussi à la décentralisation et à la couverture équitable des services de prévention pour qu'ils soient disponibles et accessibles aux personnes venant de n’importe quel gouvernorat.

Il faut tenir en compte que les PC sont des personnes ou des communautés mobiles. Et que l’exercice de la cartographie pourrait être répété tous les 6 mois au niveau gouvernemental et non pas national.

La cartographie des prestataires de services montrent une richesse et une variété des services offerts, mais en revanche rares sont les services qui accueillent ou ciblent des PC parmi leurs clientèles. Presque seules les associations qui travaillent déjà avec ces groupes, essayent de leur offrir des services complémentaires de prévention.

Les ONGs dirigent des espaces communautaires pour les populations clés mais leur coordination avec les services publics est minime..
Il est clair que les services de la prévention combinée n’existent pas en tant qu’un paquet complet accessible, et il y a des services qui nécessitent une révision du plan national stratégique du PNLS/MST pour les offrir et développer des protocoles convenables.

Dans un futur proche, il faut compléter les données recensées par cette étude pour mieux comprendre la dynamique de ces services, le nombre de clientèle parmi les PC, la connaissance des services par les PC et leur satisfaction par ces services. Il serait intéressant d’identifier non seulement la carte des lieux des services, mais surtout le degré d’accessibilité des PC, la capacité de ces services à couvrir les besoins en matière de prévention combinée et la répartition des services dans les gouvernorats où il y a une plus grande concentration de PC.

Il serait aussi intéressant d’évaluer la nature des services offerts et leur degré de comptabilité avec les besoins en prévention combinée. L’évaluation de la qualité des services selon l’avis des prestataires et de la clientèle est un point crucial. L’évaluation du personnel et de ses capacités de travailler et de répondre d’une façon non discriminatoire et compréhensive aux besoins des PC est un élément crucial pour la promotion des services de prévention combinée.

ATIOST :association tunisienne d’information et d’orientation sur le sida et la toxicomanie
ATL/MST/SIDA :association tunisienne de lutte contre les maladies sexuellement transmissible et le sida .
ATUPRET : association tunisienne de prévention contre la toxicomanie.

SUBSCRIBE TO OUR NEWSLETTER